cot cot codet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Cette onomatopée apparaît au XVIe siècle dans Le Recueil Trepperel, 1525 (cf. Jehan Trépperel, Les Sotties ) : « Les trois sottes : Coc, coc, coc, coc, querecte ». Elle remplaça d'autres onomatopées comme coc coc (v. 1525) (« coq-coq » [1])

Onomatopée [modifier le wikicode]

cot cot codet \kɔt kɔt kɔ.dɛt\

  1. (Enfance) Imitation du caquètement de la poule après la ponte d’un oeuf.
    • Ils veulent que disparaisse l’archaïque et ridicule « cot cot cot codèt ». Ne s'élèvera désormais du grand poulailler planétaire que le chant up, top et mainstream : « cac cac cac 40 » ! — (Christian Laborde , La Cause des vaches: La France contre les robots de l'agro, 2016)
    • Dans cette ombre nageaient des bêtes bizarres, avec des plumes, qui faisaient cot ! cot ! codet ! Joseph ne sut pas ce que c’était parce qu’il faisait noir, évidemment, mais il se dit que si il avait fait jour, ça aurait sûrement été des poules. — (Boris Vian, Conte de fées à l'usage des moyennes personnes, 2015)

Variantes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

(Régionalisme)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Jean Loup Chiflet, Dictionnaire amoureux de la langue française, 2014, ISBN 2259229786.
  • Philibert-Joseph Le Roux, Dictionnaire comique, satirique, 1718