coudées franches

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De coudée et franc.

Locution nominale [modifier le wikicode]

coudées franches \ku.de fʁɑ̃ʃ\ féminin pluriel

  1. (Figuré) Liberté de mouvement, d’action.
    • Les surplus budgétaires ont redonné à Ottawa des coudées franches pour agir unilatéralement. — (Gilbert Lavoie, Sortir de l’impasse, Le Soleil (vigile.net), 2002)
    • Nous devons garder les coudées franches pour pouvoir faire appel aux soldats de la paix de l’ONU, le cas échéant. — (Revue électronique de l’USIA, usinfo.state.gov, 1998)
    • Beaucoup pensent que l’Assemblée nationale aurait dû introduire l’existence de ce poste dans la constitution pour laisser les coudées franches au nouveau premier ministre. — (Ousmane Diaby, L’Indépendant, 1999)
    • Il avait aussi les coudées franches pour administrer le domaine temporel et les affaires terrestres de la communauté, de l'État et de l'empire musulman. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.66)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]