coudrier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du suffixe -ier avec coudre nom du noisetier au (XIIe siècle) ; en ancien français codre (1160-70) (continué par le gallo coude, bourguignon queudre), de coldre (attesté en judéo-français, XIe s., Glose de Raschi), d'un *colre, du latin populaire *colurus (cf. romanche coller), métathèse du latin corulus, influencé par le gaulois *collos, comparable au breton kollenn, irlandais coill. Vient directement du gaulois l'occitan còila, « baguette de coudrier ».

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
coudrier coudriers
\ku.dʁi.je\
Une branche de coudrier (1).

coudrier \ku.dʁi.je\ masculin

  1. Autre nom du noisetier.
    • Derrière les chiens à courre, un buisson de coudrier s'écarta, livrant passage au cheval brun, noir de sueur, de Danilo. — (Léon Tolstoï, La Guerre et la Paix, 1865- 1869)
    • […]; au pied des cornouillers étoilés d’or pirouettaient les premiers lapins, et le vent plus mou depuis quelques jours seulement, sentait les pollens volés aux coudriers. — (Jean Rogissart, Mervale, Éditions Denoël, Paris, 1937, p. 16)
  2. Bois de cet arbre.
  3. (Auvergne) (Haute-Loire) Étui au bout pointu, taillé en bois de noisetier et rempli d'eau, dans lequel les paysans portaient leur pierre à aiguiser la faux.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]