couler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du latin colare (« passer, filtrer, épurer ») ; on retrouve ce sens initial dans l'expression vieillie « couler le lait ».

Verbe[modifier]

couler \ku.le\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Mécanique des fluides) Se déverser, aller d’un endroit à un autre, en parlant des liquides.
    • L’oued En-Nedja coule à nos pieds dans un ravin verdoyant et se perd dans un paysage rocheux au Sud-Ouest. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 111)
    • La sueur lui coulait le long du visage.
    • (Figuré) Les vers coulent de sa plume sans effort.
    • La persuasion coulait de ses lèvres.
    • Cette période, ce vers, etc., coule bien, Il ne s’y trouve rien qui blesse l’oreille.
    • Faire couler le sang, être cause d’une guerre ou d’une rixe sanglante.
    • Le sang a coulé, Il y a eu des personnes blessées dans cet engagement, dans cette rixe.
    • Quand on est enrhumé, la morve coule du nez.
    1. (Par analogie) Laisser échapper un liquide.
      • Une fontaine qui ne jaillissait, de mémoire d’homme, qu’à la fonte des neiges, avait coulé sans interruption depuis. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
      • Ce tonneau, ce baril coule de toutes parts.
      • La vigne était belle, mais elle a coulé ; les melons ont coulé. (La vigne, les melons ont eu le germe noyé par la pluie.)
      • Il a le nez qui coule.
    2. (Par extension) (Granulométrie) (Mécanique) Glisser.
      • Les différents éléments se séparent naturellement : le charbon flotte et les autres minerais, appelés stériles, coulent au fond. (planète énergie)
  2. Descendre insensiblement au fond de l’eau.
    • Ce navire a coulé à pic.
    • Ce bâtiment a coulé à fond.
  3. (Figuré) Se passer paisiblement, sans secousse.
    • Ses jours coulaient dans l’innocence.
    • Ce temps a coulé doucement.

couler transitif

  1. Faire passer un liquide d’un lieu dans un autre.
    • Couler la lessive, verser à plusieurs reprises de l’eau chaude sur le linge qui est dans un cuvier.
  2. (Vieilli) (En particulier) Faire passer un liquide à travers un linge.
    • Couler du lait, du bouillon.
  3. (En particulier) Verser un solide fondu dans un moule.
    • Couler du bronze.
    • Couler une statue, une cloche.
  4. (Par extension) Faire passer insensiblement d’un lieu dans un autre.
    • Il a coulé la main dans sa poche.
    • Il lui coula un billet dans la main.
    • Il s’est coulé dans la foule.
    • (Figuré) Je lui en ai coulé deux mots à l’oreille.
  5. Exécuter quelque chose avec grâce, comme en glissant.
    • Couler un pas de danse, l’exécuter en glissant.
    • Couler plusieurs notes, les lier d’un même coup de gosier.
  6. (Billard) Pousser une bille sur une autre de manière à la mettre à sa place sans secousse.
  7. (Figuré) Passer paisiblement, sans secousse.
    • Couler des jours heureux.
  8. (Marine) Faire sombrer un navire, naufrager, saborder.
    • Couler une embarcation.
    • Ce navire a été coulé.
  9. (Québec) Rater, échouer, en parlant d'un cours.
  10. (Par analogie) Ruiner, conduire à la faillite.
    • Couler une entreprise.
    • Couler quelqu'un.
    • C’est un homme coulé.
    • Couler à fond quelqu’un, ruiner son crédit, sa fortune.
    • Il est coulé à fond.
    • (Figuré) Couler à fond quelqu’un dans la dispute, le réduire à ne savoir que répondre.

se couler intransitif

  1. Passer d’un lieu dans un autre sans faire de bruit, pour éviter d’être aperçu.
    • Coulez-vous vite le long de cette muraille.
    • Le lièvre s’est coulé le long de la haie.

Synonymes[modifier]

Faire passer insensiblement d’un lieu dans un autre
glisser

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France : écouter « couler [ku.le] »

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Picard[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin colare.

Verbe[modifier]

couler \kule\ intransitif

  1. S’en aller, dépérir.

Apparentés étymologiques[modifier]

Références[modifier]

  • Jean-Baptiste Jouancoux, Études pour servir à un glossaire étymologique du patois picard, 1880, vol. I