coup de Jean Maillard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Par allusion au bourgeois Jean Maillard, qui tua Étienne Marcel, prévôt de Paris, au moment où il allait ouvrir une des portes de cette ville.

Locution nominale [modifier le wikicode]

coup de Jean Maillard \ku.də.ʒɑ̃.ma.jaʁ\ masculin

  1. Action par laquelle on nuit à quelqu’un, on le dessert
    • Je souffrirai celle [la disgrâce] de voir votre ministre bourru [Colbert] ; j’observerai ses manières charmantes ; jusques ici, je n’ai dans la mémoire que son coup de Jean Maillard [la disgrâce de M. de Pompone]. — (Madame de Sévigné, Lettre à Mme de Grignan, 1679, n° 763, édition RÉGNIER)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de la langue française, par Émile Littré (1872-1877), mais l’article a pu être modifié depuis. (coup de Jean Maillard)