coup de tonnerre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Locution nominale[modifier]

coup de tonnerre masculin (pluriel à préciser)

  1. Action de la foudre sur les corps qu’elle frappe.
    • L’atmosphère avait été lourde pendant toute la journée, et le soir un orage terrible se déclara. Les coups de tonnerre se succédaient sans interruption ; la pluie tombait, torrentielle. (Octave Mirbeau, La Chambre close, Ernest Flammarion, Paris, 1920)
  2. (Par extension) Bruit qui accompagne ou suit un éclair.
    • Tout un crépitement de coups de feu et d’éclatements de projectiles commença, et Bert vit autour de lui, l’enveloppant, l’engloutissant, le submergeant, une immense fulguration blanche accompagnée d’un coup de tonnerre semblable à l’explosion d’un monde. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 249 de l’éd. de 1921)
  3. (Figuré) Chamboulement soudain.
    • Loft Story fait un carton. Jean-Édouard pelote Loana dans la piscine de M6. C'est un coup de tonnerre dans l'imaginaire érotique des ménagères de moins de cinquante ans. Tout devient possible. (François-Xavier Ajavon, Vous n'en avez pas marre du "Petit Grégory"© ?, sur RING : News, culture & société (www.surlering.com), le 14 janvier 2013)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]