couque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du néerlandais koek (« biscuit ») prononcé \kuk\, apparenté à quiche, cookie, cake.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
couque couques
\kuk\
Une boutique vendant des couques.

couque \kuk\ féminin

  1. (Belgique) Brioche, petit pistolet, biscuit, nom générique donné aux pâtisseries.
    • couque au beurre, couque au chocolat, couque suisse, etc.
    • J’hésite entre une couque au fromage ou aux pommes.
    • Vous servirez des biscuits de Savoie à raison de trois par tête, répondait invariablement sa maîtresse, une livre de couque de Hollande au miel et aux épices coupé en tranches minces, un pot de jam aux abricots et une coupe de marmelade d'oranges au sucre candi. — (Jean Ray, Harry Dickson, La Cité de l'étrange peur, 1936)
  2. (Belgique) Biscuit, de différentes formes (sapins et père Noël, fleurs, etc.) que l’on déguste surtout au temps des fêtes.
    • Le pain à mie compacte et bise, à la croûte épaisse couleur de couque, sent la farine honnête. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • La couque est une spécialité de la ville de Dinant, en Belgique.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Picard[modifier le wikicode]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

couque \kuk\ féminin

  1. sorte de pâtisserie qu’on fait à Abbeville d’un mélange de farine, de beurre et de sucre.

Références[modifier le wikicode]

  • Jean-Baptiste Jouancoux, Études pour servir à un glossaire étymologique du patois picard, 1880, vol. I