cour des Miracles

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Ainsi dite parce que ceux qui simulaient toutes sortes d'infirmités pour solliciter la charité, redevenaient là sains et dispos.

Locution nominale[modifier | modifier le wikicode]

cour des Miracles /kuʁ dɛ mi.ʁakl/ féminin singulier

  1. (Histoire) Endroits de Paris où se réunissaient les gueux et les mendiants.
    • Un soir, au moment où le couvre-feu sonnait à tous les beffrois de Paris, les sergents du guet, s'il leur eût été donné d'entrer dans la redoutable cour des Miracles, auraient pu remarquer qu'il se faisait dans la taverne des truands […]. (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, page 219, Eugène Hugues à Paris, 1832)
    • En plus, son papa, qui a parfois des idées saugrenues, lui raconte l'histoire de la cour des Miracles, le repaire au Moyen Age de tous les voleurs, tire-laine et autres bandits qui infestaient la ville de Paris. (Alain Chennevière, La cour des Miracles, Magnard, 2002)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]