couronnement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de couronner avec le suffixe -ment.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
couronnement couronnements
\ku.ʁɔn.mɑ̃\
Le couronnement de Ferdinand d’Aragon. (1)

couronnement \ku.ʁɔn.mɑ̃\ masculin

  1. Action de couronner.
  2. (En particulier) Cérémonie pendant laquelle on remet une couronne.
  3. (Par extension) (Architecture) Ce qui termine un édifice ou une portion d’édifice dans sa partie supérieure.
    • Jetez bas les pierres de couronnement du rempart, si vous ne pouvez mieux faire. Vite, des pioches et des leviers ! poussez cette grande corniche ! — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Cette façade, […], n’est qu’un mur fort épais sans ouverture dans la partie inférieure. […]. Son couronnement consistait en un crénelage dont nous avons retrouvé les traces et que nous avons pu rétablir dans son intégrité. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Rarement un édifice plus laid fut élevé sur une place publique. […]. Il avait trop peu de base et trop de couronnement. — (Pierre Louÿs, « La ville plus belle que le monument », dans Archipel, 1932)
  4. (Par extension) (Marine) Partie d’un vaisseau, d’un navire qui est au-dessus de la poupe.
    • Dans les grands bâtimens on nomme gaillard, les deux portions du troisième pont qui ne sont bordées (planchées) que de l’arrière, depuis le couronnement jusqu’au grand mât, ce qui forme le gaillard d’arrière; […]. — (Jean-Baptiste-Philibert Willaumez, Dictionnaire de marine, 3e éd., 1831, p.302)
    • Le boulet est entré au-dessous du couronnement, et est sorti par le troisième sabord de tribord. — (Eugène Sue, Kernok le pirate, 1830)
    • Il présentait son avant aux flots qui venaient de la pleine mer, et à chaque lame d’eau qui s’engageait dans le canal, sa proue se soulevait tout entière, de sorte qu’on en voyait la carène en l’air; mais dans ce mouvement sa poupe, venant à plonger, disparaissait à la vue jusqu’au couronnement, comme si elle eût été submergée. — (Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virginie, 1788)
  5. (Figuré) Accomplissement, la perfection de quelque chose.
    • Cette noble action fut le couronnement de toutes les autres.
    • Pour couronnement d’une si belle vie.
    • C’est le couronnement de l’œuvre.

Synonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus couronnement figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bateau.

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]