courtil

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français curtil, du latin (médiéval) curtilis (adjectif neutre) de curtis : désignait un jardin attenant à une ferme où vivaient les vaches un enclos ou un jardin champêtre, généralement clos[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
courtil courtils
\kuʁ.ti\

courtil \kuʁ.ti\ masculin

  1. (Vieilli) ou (Poétique) (Architecture) Petit jardin.
    • Le plus beau pays du monde
      C’est la terre ou je naquis,
      Au printemps la rose abonde
      Aux abords de ses courtils; ….
      — (Philéas Lebesgue, Le plus beau pays du monde in Florilège poétique, 1889)
    • Le sabotier et ses fils ne revirent plus jamais le Juif errant, mais ils plantèrent le noyau dans leur courtil. — (Charles Deulin, Manneken-Pis)
    • Cette vigne est en votre courtil; cependant point n’aurez-vous le profit de la cueillette, répliqua maître Ogier …. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Et puis voici un populeux village, un village compact, ramassé, aux ruelles étroites et tortueuses, sans jardins, sans courtils, un village serré autour de son antique clocher. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Édouard Perroy Les familles nobles du Forez au XIIIe siècle: essais de filiation
    • Victor Hugo : les Misérables éd. Folio classique livre 1° "un juste" chap 10: il enjamba un fossé, franchit une haie; leva un échalier, entra dans un courtil délabré, fit quelque pas assez hardiment ....

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]