coutre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin culter (« coutre, fer de charrue »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
coutre coutres
\kutʁ\
Le coutre (en orange). (sens 1)
Un coutre. (sens 2)

coutre \kutʁ\ masculin

  1. Fer tranchant qui fait partie de la charrue et qui sert à fendre la terre quand on laboure.
    • Ce soc est fort petit, et le coutre qui ne fait qu’écorcher la terre , pour ainsi dire ; à mesure que les sillons sont tirés, les laboureurs rompent les mottes avec de grosses maillottes de bois. — (Jean Chardin, Voyages du chevalier Chardin en Perse et autres lieux de l’Orient, 1686, édition conférée par Louis Mathieu Langlès, Paris, Le Normant, 1811, p.101)
    • Le coutre de la charrue, en creusant le sillon, ne ferait-il pas envoler des bandes de staffii ou de striges ?… — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 94-111)
    • Dès sa première communion, gagé par l’un ou par l’autre, […], il était sans l’avoir appris devenu habille à menuiser, à charronner, à réparer un coutre, à ferrer un cheval. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 10)
  2. Hache qui sert à refendre les échalas ; merlin à fendre le bois de chauffage.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

coutre \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de costor.

Références[modifier le wikicode]