crédit

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : credit

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin creditum, supin du verbe credo. Donc littéralement la croyance que celui qui emprunte pourra rembourser.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
crédit crédits
/kʁe.di/

crédit /kʁe.di/ masculin

  1. Réputation d’être solvable et de bien payer, qui fait que l’on trouve aisément à emprunter.
    • Il n’a pas d’argent comptant, mais il a du crédit. - S’il avait besoin de cent mille francs, il les trouverait sur son crédit. - Il maintient bien, il conserve bien son crédit.
    • Cette affaire compromet son crédit, a ruiné son crédit. - Le crédit public.
  2. (Par extension) Autorisation à prendre à une caisse, à une banque, jusqu’à concurrence d’une certaine somme, ou même tout l’argent dont il aura besoin.
    • Ouvrir un crédit, faire un crédit à quelqu’un.
    • On lui a fait, on lui a ouvert un crédit de cent mille francs sur le trésor public.
    • Il m’a ouvert chez son banquier un crédit illimité. - Avoir un crédit ouvert chez un banquier, un crédit de tant sur tel banquier.
  3. (Administration) Somme allouée sur le budget, pour un usage déterminé.
    • Crédit ordinaire. - Crédit supplémentaire. - Le crédit demandé pour cette dépense a été voté par la Chambre.
  4. Société de prêt sur meubles ou immeubles.
    • Établissement de crédit. - Crédit foncier. - Crédit agricole.
  5. (Comptabilité) Partie d’un compte où l’on écrit ce qui est dû à quelqu’un ou ce qu’on a reçu de quelqu’un.
    • Tout compte courant est tenu par débit et par crédit. - Porter un article, une somme au crédit d’un compte. - La colonne du crédit.
  6. (Finance) Activité bancaire de collecte et de prêt d'argent à intérêt.
    • Il faudrait, en premier lieu, répandre parmi nous, par le perfectionnement des institutions de crédit, l'usage des billets, des promesses, des reconnaissances. C'est dire que nos banques devraient cesser de vivre sous l’empire d'un monopole aussi absolu qu’injuste et funeste. (Michel Gustave Partounau du Puynode, De la monnaie, du crédit et de l'impôt, page V, 1853)
    • Le fragile édifice du crédit, – qui avait des proportions que nul n’avait prévues, et qui avait tenu dans une dépendance réciproque des centaines de millions d’hommes, sans que personne s’en rendît clairement compte, – s’effondra dans la panique. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 249, Mercure de France, 1921)
  7. (Figuré) Autorité, influence, considération.
    • Il est en crédit, en grand crédit. - Avoir du crédit auprès de quelqu’un. - Cela l’a mis en crédit, lui a acquis du crédit.
    • Il y a employé tout son crédit. - Il a perdu beaucoup de son crédit, tout son crédit. - Se servir, user de son crédit.
  8. Confiance qu’on inspire.
    • Cet historien n’a pas de crédit.
    • (Figuré)Mettre une opinion en crédit. - Cette théorie a trouvé crédit dans de nombreux milieux. - Cette nouvelle prend, acquiert beaucoup de crédit.
  9. Attribution d'une idée, d'une œuvre, à son auteur ; reconnaissance de la qualité d'auteur.
    • Publier une photo nécessite d'en attribuer le crédit à son auteur.
    • Vous acceptez que, si vous importez du texte sous une licence CC BY-SA qui requiert une attribution, vous devez en créditer le ou les auteurs d’une façon raisonnable. (Wikipédia — aide "crédit d'auteurs")
    • Il a reçu tout le crédit qui revenait à sa femme.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

  • Prêter son crédit, Prêter son nom et fournir son obligation pour un emprunt qui doit profiter à un autre.
  • lettre de crédit
  • Le crédit est mort, les mauvais payeurs l’ont tué, (Proverbial) (Populaire) On ne veut plus prêter ; il faut payer comptant.
  • Avoir du crédit sur quelqu’un, sur l’esprit de quelqu’un, Avoir du pouvoir sur son esprit.
  • Faire crédit à quelqu’un, (Figuré) Lui faire confiance, lui donner le temps de montrer ce qu’il est capable de faire.
Ce jeune homme ne fait que débuter : il faut lui faire crédit.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Note : Traditionnellement il n’y a pas de liaison, par exemple : on prononce « crédit agricole » [kʁedi aɡʁikɔl] et non [kʁedit‿aɡʁikɔl]. Cependant, certaines personnes font la liaison par hypercorrection due à l’orthographe[1].

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (crédit), mais l’article a pu être modifié depuis.

  1. Pierre Encrevé, La liaison avec et sans enchaînement, Paris : Seuil, 1988.