crénom

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De « sacré nom » [de Dieu], du même type morbleu, sacredieu, parbleu.

Interjection [modifier le wikicode]

crénom \kʁe.nɔ̃\

  1. Juron.
    • Crénom de nom !
    • Passe encore que vous fassiez mourir les voyageurs dans la fumée de charbon, la chaleur et les courants d’air, mais vous voulez en plus, crénom ! les achever à coup de formalités ! — (Anton Tchekhov, Ah, les usagers !, 1885, traduction d’Anne Coldefy-Faucard, Librio 698, 2004, E.J.L.)
    • L’esprit à Paris est tout autre. Je rencontre deux caricatures dans la rue ; du premier coup on se sent à deux cents lieues. Un mari tient un bébé de six mois ; il a le nez d’une aune ; cependant sa femme, une femme de trente ans, se peigne et s’attife. Il dit d’un air désolé et comique : « Si l’on réfléchissait, crénom ! » — L’autre est sur un mari trompé. — (Hippolyte Taine, Carnets de voyage : Notes sur la province, 1863-1865, Hachette, 1897)
    • – Ah ! je vous en prie, ne me faites pas trop chèrement payer vos soins.
      – Je ne dis plus rien… Avec le soin d’un mouchoir propre… je vois ce que c’est… n’ayez pas peur, crénom ! regardez au ciel !… la voici.
      Et Anthime enlève à la pointe du mouchoir une escarbille imperceptible.
      — (André Gide, Les Caves du Vatican, 1914)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]


Homophones[modifier le wikicode]