crêpe de Chine

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIXe siècle) Composé de crêpe et de Chine.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
crêpe de Chine crêpes de Chine
\kʁɛp də ʃin\

crêpe de Chine \kʁɛp də ʃin\ masculin

  1. Sorte de tissu de châle d’été en soie ordinairement orné de broderies, premièrement créé à Lyon comme imitation de tissu de Chine[1].
    • Depuis quelques années, la mode de porter de grands châles de crêpe de Chine, richement brodés en couleurs, s’est introduite. — (Flora Tristan, Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • Depuis 1820, à la suite de l’invention du teinturier Pont, de nouveaux genres de tissus étaient créés : le crêpe de chine en 1820 même, le châle indien et le foulard en 1826, le tulle façonné en 1828. — (Tse-sio Tcheng, Les Relations de Lyon avec la Chine, 1937, page 48)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Revue de Paris, 1845, page 307 :
    Le gouvernement envoie une expédition en Chine pour conclure un traité de commerce, et pendant ce temps M. Greterin conçoit l’idée ingénieuse qu’il a mise à exécution ces jours derniers ; en vertu d’une ancienne loi ou ordonnance tombée en désuétude, il a fait saisir, dans les magasins de nouveautés, tout ce qui s’est trouvé de crêpes de Chine, sous prétexte de protéger les fabriques de Lyon. Or, on ne fait à Lyon que des imitations imparfaites de crêpes de Chine. — Si vous supprimez le véritable crêpe de Chine, vous détruisez l’impôt mis sur la vanité des femmes qui veulent faire semblant d’en avoir de véritables, et vous rendez impossible la vente des crêpes de Lyon.