cracher

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

D’une onomatopée crac [1] présente aussi bien dans le domaine roman que dans le domaine germanique.
L’expression tout craché (« très ressemblant ») s'explique peut-être par un rapprochement entre crachat et goutte d'eau → voir se ressembler comme deux gouttes d’eau.

Verbe [modifier le wikicode]

cracher \kʁa.ʃe\ intransitif ou transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Projeter par la bouche de la salive, de la pituite ou toute autre mucosité des voies respiratoires.
    • Ce malade crache beaucoup.
    • (Figuré) Il a craché en l’air, et cela lui est retombé sur le nez, il a dit ou fait une chose qui a tourné à son désavantage.
    1. La bouche, l'orifice est celui d'un objet inanimé.
  2. (Figuré) (Suivi de la préposition sur ou dans une construction équivalent) Rejeter, avoir peu de considération pour, mépriser, dédaigner.
    • Cette dame qui cachetonne au Conseil Économique et Social passe son temps à cracher sur l’État qui la nourrit. — (lefigaro.fr (commentaire des lecteurs))
    • Bien sûr celle de l’an quarante ne m’a pas tout à fait déçu,
      elle fut longue et massacrante, et je ne crache pas dessus
      — (Georges Brassens, La Guerre de 14-18)
  3. (Transitif) Rejeter par la bouche.
    • Cracher du sang, le sang.
    • Il voulut goûter de cette viande, mais le premier morceau qu’il prit, il le cracha.
    • (Populaire) Cracher ses poumons, tousser fréquemment avec des crachements de sang.
    • (Figuré) Cracher des injures, exploser en paroles injurieuses.
    1. La bouche, l’orifice est celui d’un objet inanimé.
      • Ce volcan crache de la lave.
      • Le 8 janvier 1990, l’ascenseur me cracha au dernier étage de l’immeuble Yumimoto. — (Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements, Éditions Albin Michel S.A., 1999, p. 7)
  4. (Figuré) Ressembler, créer à l’identique dans l’expression tout craché.
    • C’est son père tout craché, se dit d’un enfant qui ressemble trait pour trait à son père.
    • C’est lui tout craché, à ce procédé, on le reconnaît.
  5. (Familier) Payer sous la contrainte.
    • Un bourgeois aguiché par des maîtres-chanteurs et tombé dans un guet-apens, après avoir d'abord craché 20000 francs, s'est refusé à cracher encore et quand il prévint la Police et qu'une instruction fut ouverte, on s'aperçut de tels faits à la charge du commerçant lui-même qu'on résolut de le poursuivre également en cour d'Assises. — (Jehan Rictus, Journal quotidien, cahier 16, p. 196, 1er novembre 1900)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France : écouter « cracher [kʁa.ʃe] »
  • (Région à préciser) : écouter « cracher [kʁa.ʃe] »
  • France : écouter « cracher »
  • France (Massy) : écouter « cracher »
  • Suisse (Genève) : écouter « cracher »


Homophones[modifier le wikicode]

  • crasher (et diverses formes de ce verbe)

Références[modifier le wikicode]