cramper

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Verbalisation de crampe, avec le suffixe -er.

Verbe [modifier le wikicode]

cramper \kʁɑ̃.pe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Sport) Avoir des crampes.
    • Il se consume mais demeure lucide ; il puise dans ses réserves mais il tient debout jusqu’à la balle de match du cinquième set qu’il remporte exténué, avant de s’effondrer dans les vestiaires, de cramper et de pratiquement s’évanouir ! — (Patrice Dominguez, L’amour du tennis, 2011)
  2. (Canada) Avoir des crampes au visage à force de rire; (Par extension) être prise d'un fou rire incontrôlable.
  3. (Québec) Tourner le volant d'un véhicule vers la droite ou la gauche.
    • Crampe en masse, t'es beau! — (Monologue La création, Yvon Deschamps, Album L'histoire sainte, 1975)
  4. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Pourquoi ai—je pris tant de peine à cramper Christine alors que je pouvais chiffonner Chantal, à bistoquer Brigitte alors que je venais d’emmancher Emmanuelle, à pomper Pascale alors que je regrettais de ne pas rinauder Rolande, à fatrouiller Fabienne alors que j’aurais pu ratisser Raphaële, à margauder Marguerite alors que je rêvais de gribouiller Ghislaine ? — (Jacques Sternberg, Agathe et Béatrice, Claire et Dorothée, éditions Albin Michel, 1979, page 307)

Prononciation[modifier le wikicode]