craquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1544) → voir crac et -er. Le sens de « menacer ruine » apparaît en 1718, le sens pétrolier en 1967. Les usages transitifs (pétrole, informatique) sont copiés sur l’anglais crack.

Verbe [modifier le wikicode]

craquer \kʁa.ke\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Intransitif) Produire un bruit sec par le frottement, par l’éclatement ou par la désorganisation de ses éléments.
  2. (Intransitif) (Familier) (Figuré) Donner des signes de ruine imminente. Ne pas supporter une pression trop importante, en particulier nerveuse.
    • L’opposition l’emporte, le ministère craque.
    • Il craque sous la pression du boulot.
  3. (Intransitif) (Populaire) Tomber amoureux de quelqu’un.
    • Il lui raconte ses défis de séduire les jeunes femmes, vu la pénurie de vedettes « musulmanes » dans les médias : Nous z’autr’ les z’Arabas, on a rien contre les Kahlouches, enfin les Blacks, je veux dire, vu qu'on est tous dans la même galère, sauf que les gonzesses, elles craquent davantage pour vous que pour nous parce qu'elles vous confondent avec Michael Jordan ou Eddy Murphy. — (Suzanne Crosta, « La revanche du rire chez Raphaël Confiant », dans L'humour et le rire dans les littératures francophones des Amériques, sous la direction de Józef Kwaterko, n° 36 de la revue Itinéraires et Contacts de cultures, Éditions L'Harmattan, 2006, p. 51)
    • Maeva craque pour Chloro
      C’est son beau lérot
      Qu’elle retrouve au bord de l’eau
      Malgré son frérot.
      — (Les Enquêtes de Chlorophylle, 1992–1995)
  4. (Intransitif) (Populaire) Céder à la tentation.
    • J’ai craqué pour ce sac.
  5. Se dit du cri de la cigogne, de la grue et de la cigale.
    • En haut de la grange, les grues craquent, glapissent ou trompettent pour dire au revoir.
  6. (Transitif) (Industrie pétrolière) Traiter un produit pétrolier par craquage.
    • La raffinerie existant, les seules dépenses à prendre en compte sont les frais variables d’exploitation ; laissant pour un moment de côté la contrainte S, on supposera que les frais sont proportionnels relativement au tonnage de brut traité (pour les opérations de distillation) et au tonnage de fuel craqué (pour les opérations de cracking) [...]. — (Revue Finance et économie appliquée, volume 21, 1967, page 218)
    • [...] et les huiles lourdes, non matures pour les géochimistes, sont toujours plus aisées à craquer que les résidus de bruts conventionnels. — (Jean-François Le Page, Sami G. Chatila, Michel Davidson, Raffinage et conversion des produits lourds du pétrole, TECHNIP, 1990, page 130)
  7. (Transitif) (Informatique) Supprimer une ou plusieurs protections dans un système informatique.
    • Il faut un peu plus de 11 heures pour craquer un code d’iPhone à 6 chiffres — (Mickaël Bazoge, titre d’un article du 17 avril 2018, igen.fr)
    • Cette nouvelle méthode de piratage des mots de passe Wi-Fi a apparemment été découverte par hasard : les chercheurs en sécurité travaillant sur Hashcat, un outil de craquage de mot de passe très populaire, essayaient en fait de trouver de nouvelles façons de craquer le protocole de sécurité sans fil WPA3 lorsqu’ils sont tombés sur cette nouvelle méthode WPA2. — (Nicole Lorenz, Craquer un mot de passe Wi-Fi WPA2 n’a jamais été aussi facile, blog.avira.com, 6 septembre 2018)
    • C’est effectivement un des défis de cette informatique du futur, comme le sera la capacité de ces ordinateurs à craquer les systèmes de cryptographie actuels. — (Guillaume Grallet, Quantique : si loin, et pourtant... si proche !, Le Point n° 2456, 26 septembre 2019, page 28)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]


Références[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]