criminel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin criminalis.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin criminel
\kʁi.mi.nɛl\
criminels
\kʁi.mi.nɛl\
Féminin criminelle
\kʁi.mi.nɛl\
criminelles
\kʁi.mi.nɛl\

criminel \kʁi.mi.nɛl\ masculin

  1. Qui est coupable d’un crime, de crimes.
    • Ô phrénologues ! L’inéducabilité érigée en principe ? quel inhominalisme ! La sublime créature est éducable, voyante et libre, criminelle ou vertueuse à son choix, responsable. — (L.-V. Frédéric Amard, Homme, univers, et Dieu, vol.2, 1844, p.580)
    • Criminel de lèse-majesté.
    • Criminel d’état.
    • Tous ceux qui sont accusés ne sont pas criminels.
    • Se rendre criminel.
  2. Condamnable, illicite.
    • Dessein criminel.
    • Action, pensée, passion criminelle.
    • Vie criminelle.
    • Désirs criminels.
    • Attachement criminel.
    • Le comportement criminel trouve le plus souvent son origine dans une frustration, un manque d’affection. — (Mary Shelley, Frankenstein ou le Prométhée moderne, 1818)
  3. (Figuré) Qui appartient à une personne criminelle, ou qui conçoit des pensées criminelles.
    • Une main criminelle.
    • Des regards criminels.
    • Une âme criminelle.
  4. Qualifie la législation qui concerne les crimes et tout ce qui regarde la procédure qu’on fait contre les personnes accusées de crime.
    • Le droit de justice des seigneurs hauts justiciers était absolu. Il emportait la plénitude de la juridiction civile et criminelle, limitée seulement par les cas royaux. — (Alfred Franklin, La vie privée d’autrefois - La vie de Paris sous Louis XV devant les tribunaux, Paris, Plon, 1899, p.9)
    • Le Droit criminel ne signifie nullement qu'on ait le droit de commettre un crime. — (Pierre Dac, Les Pensées, Éditions Saint-Germain-des Prés, 1972)
    • Affaire criminelle.
    • Procédure criminelle.
    • Procès criminel.
    • Code d’instruction criminelle.

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun 1 [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin criminel
\kʁi.mi.nɛl\
criminels
\kʁi.mi.nɛl\
Féminin criminelle
\kʁi.mi.nɛl\
criminelles
\kʁi.mi.nɛl\

criminel \kʁi.mi.nɛl\ masculin

  1. (Droit) Personne convaincue de crime.
    • De l’autre côté, quelques-uns parmi nous discutaient s'il fallait ajouter foi aux affirmations du criminel qui s'était montré menteur incorrigible. — (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Du Paty l'a compris et, connaissant par expérience l’implacabilité du criminel aux abois, il se voit abandonné sans recours à toutes les puissances du mal dont il fut le serviteur. — (Georges Clemenceau, Au Cherche-Midi dans L'Aurore, 3 juin 1899 - En réunion dans Justice militaire, Stock, 1901, p.98)
  2. (Quelquefois, par imprudence de langage) Simple accusé ou prévenu.

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun 2[modifier]

criminel \kʁi.mi.nɛl\ masculin singulier

  1. Matière ou procédure criminelle.
    • Poursuivre quelqu’un au criminel.
    • Procéder au criminel.

Traductions[modifier]

Références[modifier]