crisper

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin crispare.

Verbe [modifier le wikicode]

crisper \kʁis.pe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se crisper)

  1. Contracter par une crispation, des crispations.
    • Il y a des engueulades qui rougissent les yeux, bleuissent les joues, crispent les poings, arrachent les cheveux, cassent les œufs, renversent les éventaires, dépoitraillent les matrones, et me remplissent d'une joie pure. — (Jules Vallès, L'Enfant, chap. 8, Le Siècle, 1878 & Éditions Charpentier, 1879)
    • Une expression d'étonnement, d'ennui en même temps que de rancune lui crispait le visage. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. Resserrer, racornir.
    • Elle crispa ses membres pour que le jeune homme ne devinât point son trouble. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • Le froid lui crispait la peau.
  3. (Par hyperbole) (Familier) Impatienter, agacer fortement.
    • Votre nonchalance me crispe.
    • Les cris aigus de cet enfant me crispent.
  4. (Pronominal) Se resserrer, se replier.
    • Il se crispait en écoutant ces absurdes propos.
    • En régression, le Pakistan, en face d'une Inde qui elle-même se crispe sur le plan religieux puisqu'un parti nationaliste veut promouvoir "l'hindouïté".. — (Abdennour Bidar, Pour une réforme de l'islam, Télérama n°3393, janvier 2015)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]