croisée

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Croisée

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIVe siècle)[1] De croiser avec le suffixe -ée ; apparenté à croisade.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
croisée croisées
\kʁwa.ze\

croisée \kʁwa.ze\ féminin

  1. Croisement, carrefour, endroit où deux choses et spécialement deux routes se croisent.
    • La croisée des deux rues.
    1. (Figuré) Situation d’une personne qui doit faire un choix, dont la vie pourrait être sur le point de changer.
      • La croisée des chemins.
      • Jésus et moi, on était nus. Lui sur la croix, moi à la croisée. — (François Lavallée, L’homme qui fuyait, Guy Saint-Jean éditeur, 2013, p. 237.)
  2. (Architecture) Intersection en forme de croix.
    Une croisée d’ogives et sa clef de voûte.
    • Croisée d'ogive, croisement des nervures d'une voûte d'arête.
    1. (Architecture) Intersection de la nef et du transept dans une église, croisée du transept.
      • Le clocher sur la croisée. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1832)
  3. (Vieilli) (Architecture) Châssis d’une fenêtre, généralement en forme de croix, divisé ou non par un montant et par une ou plusieurs traverses et garni de vitres.
    Une croisée de fenêtres.
    • Alors, comme il vit au mouvement des lumières qui passaient derrière les croisées, que plusieurs habitans du village étaient réveillés. — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T.1, 1833)
    • Enfin il faisait si peu de vent que les bougies allumées sur la table à jouer montraient leurs flammes tranquilles, quoique les croisées fussent entr’ouvertes. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Quatre chambres complétaient la façade, les croisées avaient des grilles de fer dorées et dans l’intérieur des volets ; elles étaient vitrées, luxe inouï dans ce pays à cette époque. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • J’eus comme un étourdissement, et je dus m’accrocher fortement aux rebords de la croisée, pour n’être pas précipité dans le vide… — (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
    • Peu avant d’arriver à l’angle de l’aile, non loin du perron, ils remarquèrent une croisée sur laquelle étaient rabattus les contre-vents tout de guingois et que l’on pouvait ouvrir facilement. — (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
  4. (Mécanique) Pièce de bois ou de métal fixées en croix dans tel ou tel mécanisme.
  5. (Apiculture) Bâtons mis en croix sur le haut d’une ruche.
  6. (Armurerie) Croix formée, dans les anciennes épées, par d’une part la fusée et d’autre part le talon de la lame et deux quillons droits.
  7. Triangle destiné à mettre en oscillation le babillard d’un moulin.
  8. Bois en croix placé au tourillon supérieur d'une presse à imprimer.
  9. Petite croix en bois utilisées par les dinandiers.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus croisée figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : église.

Traductions[modifier le wikicode]

Forme d’adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin croisé
\kʁwa.ze\

croisés
\kʁwa.ze\
Féminin croisée
\kʁwa.ze\
croisées
\kʁwa.ze\

croisée \kʁwa.ze\

  1. Féminin singulier de croisé.

Dérivés[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe croiser
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
croisée

croisée \kʁwa.ze\

  1. Participe passé féminin singulier de croiser.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • (Région à préciser) : écouter « croisée [kʁwa.ze] »


Voir aussi[modifier le wikicode]

  • croisée sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De croiser.

Nom commun [modifier le wikicode]

croisée \Prononciation ?\ féminin

  1. Croisée.
    • À la neufiesme et derniere course d'icelles armes, le chevalier atteindit sur le bord de la croisée de l'armet de l'escuyer, et fut l'atteinte si grande que la coiffe fut enfoncée jusques à la teste. — (Olivier de La Marche, Mémoires, XVe s.)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]