croupion

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de croupe et du suffixe -ion.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
croupion croupions
\kʁu.pjɔ̃\

croupion \kʁu.pjɔ̃\ masculin

  1. Saillie postérieure des oiseaux.
    • Ils séjournent quelque temps dans nos plaines, riche étape où abonde l’insecte, exclusive nourriture de la plupart ; motte par motte, ils visitent nos champs, où le soc du labourage met alors à découvert dans les sillons une foule de vermisseaux, leur régal ; à ce régime, promptement ils gagnent croupion matelassé de graisse, grenier d’abondance, réserve nutritive pour les fatigues à venir ; enfin, bien pourvus de ce viatique, ils poursuivent leur descente vers le sud, pour se rendre aux pays sans hiver, où l’insecte ne manque jamais : l’Espagne et l’Italie méridionales, les îles de la Méditerranée, l’Afrique. — (Jean-Henri Fabre, Sur le Ventoux. L'Ammophile hérissée. Extrait des Souvenirs entomologiques. Première série, Delagrave, Paris, 1879. Éditions du Mercure de France, 1997, p. 33.)
    • Le croupion d’un poulet, d’un chapon.
  2. (Familier) (Par plaisanterie) Extrémité inférieure de l’échine de l’homme.
  3. (Péjoratif) (En apposition) Qualifie un organisme qui dépend d’un autre.
    • De Gaulle que tant de tempêtes avaient assailli sans jamais l’ébranler, s’évanouit et disparut à la première égratignure que lui fit un parlement-croupion. — (François Mitterrand, Le Coup d’État permanent, 1965)
    • [L’Autriche] Lentement la situation commença à s’arranger, à se stabiliser, et à notre propre étonnement l’incroyable se produisit : cet État croupion continua d’exister et, plus tard, il manifesta même la volonté de défendre son indépendance, quand Hitler vint ravir son âme à ce peuple fidèle, plein d’abnégation et d’une grande vaillance dans la privation. — (Stefan Zweig, trad. Dominique Tassel, Le Monde d’hier, Gallimard, 2013, page 391)
    • Le Parlement croupion mis en place par Cromwell condamna Charles Ier à la décapitation en 1649.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]