cruauté

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin crudelitas (« cruauté »), soit avec attraction de mots tels que loyauté, féauté, soit à travers une forme *crŭdālitas, parallèlement à *crudalis, qui donne cruel.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
cruauté cruautés
/kʁy.o.te/

cruauté /kʁy.o.te/ féminin

  1. Plaisir que l’on éprouve à faire souffrir ou à voir souffrir.
    • Ils prirent des femmes parmi eux, et menèrent une vie agréable jusqu’à l’époque où leur insolence et leur cruauté poussèrent les naturels à en massacrer une partie. (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Elle est captive parmi ces hommes de Bélial, et ils vont exercer leur cruauté sur elle, sans pitié pour sa jeunesse et pour sa beauté. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Obsédées par la crainte des « francs-tireurs », les troupes d'invasion ont déjà, le 24 août, incendié Haybes et mis à mort soixante civils du lieu, avec une grande cruauté […] (Henri Manceau, Des luttes ardennaises, 1969)
    • (Par extension) La cruauté du tigre, du lion.
  2. (Figuré) Grande affliction, grand revers de fortune.
    • La cruauté du sort, du destin, de la fortune, etc.
  3. Action cruelle.
    • Pars pour Cordoue, […]; car les cruautés exercées par les Mores contre la race de Jacob sont moins sanglantes que celles des Nazaréens d’Angleterre. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • La généralité des Américains s’imaginaient la guerre d’après les campagnes limitées, avantageuses et pittoresques, qui avaient eu lieu autrefois. Ils la voyaient comme ils voyaient l’histoire, à travers une brume iridescente, désodorisée, parfumée même, qui en dissimulait discrètement les cruautés essentielles. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 211, Mercure de France, 1921)
  4. (Par hyperbole) L'indifférence ou les rigueurs d'un être cher.
    • La cruauté, les cruautés d’une maîtresse,.
  5. (Par hyperbole) Acte rigoureux, injuste.
    • Vous refusez de m’entendre ; quelle cruauté! - Il a eu la cruauté de me laisser sans nouvelles.

Quasi-synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]