culture de l’excuse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de culture et excuse.

Locution nominale [modifier le wikicode]

culture de l’excuse \kyl.tyʁ də l‿ɛks.kyz\ féminin

  1. Attitude qui tend à atténuer la responsabilité des délinquants ou des criminels pour les actes commis, en évoquant des motifs socio-économiques (pauvreté, chômage, etc.).
    • Il en va autrement chez nos voisins, où le pragmatisme l’emporte sur la démagogie. Ainsi des Britanniques qui n’ont pas eu la main tremblante, cet été, pour arrêter puis sanctionner les fauteurs de troubles. Qu’ils soient travaillistes ou conservateurs, leurs dirigeants ne se sont pas égarés dans la filandreuse culture de l’excuse économique ou sociologique. — (Yves Thréard, « Sarkozy, le PS et la délinquance », http://blog.lefigaro.fr/threard/, 13 septembre 2011)
    • Même idéalisme aujourd’hui chez les dirigeants socialistes, en matière de criminalité.
      D’abord, ils adhèrent toujours à l’absurde « culture de l’excuse », idéologie pour laquelle la misère sociale engendre le crime, les bandits n’étant que d’innocentes victimes de l’exclusion et du racisme.
      — (Xavier Raufer, « Où mène la naïveté », Valeurs actuelles, 13 décembre 2012)

Traductions[modifier le wikicode]