culture vivrière

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de culture et de vivrier.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
culture vivrière cultures vivrières
\kyl.tyʁ.vi.vʁi.jɛʁ\
Culture vivrière en Zambie.

culture vivrière \kyl.tyʁ.vi.vʁi.jɛʁ\ féminin

  1. (Agronomie) (Biogéographie) (Écologie) (Ethnobiologie) Culture pratiquée principalement en vue de la consommation alimentaire dans le pays même.
    • A partir de données d’enquête sur le Maroc, il ont décrit un modèle de ménage très simple dans lequel le ménage produit deux cultures, une culture vivrière partiellement autoconsommée et une culture entièrement commercialisée. — (Michel Griffon, Économie institutionnelle et agriculture, Éditions Quae, 1994, page 99)
    • Par contre, les cultures vivrières, qu’elles soient céréalières ou d’appoint, peuvent former le thème central de certains récits. Cette position centrale dans les contes constitue l’indice du caractère économique prédominant de cette production. — (Olivier Langlois, Ressources vivrières et choix alimentaires dans le bassin du lac Tchad, IRD Éditions, 2013)
    • Dès la fin du XIXe siècle, le maïs est devenu la principale culture vivrière. Les superficies emblavées ont augmenté non seulement à cause de l’accroissement démographique, mais aussi parce que les surplus de maïs pouvaient être régulièrement vendus, […]. — (M. Breusers & D. Gibbon, L’agriculture Adja, dans Le Yémen contemporain, sous la direction de Rémy Leveau, Franck Mermier & Udo Steinbach, Karthala éditions, 1999, page 200)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]