cupréine

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(fin XIXe siècle) Du latin cupreus (« de la couleur du cuivre »), avec le suffixe -ine.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
cupréine cupréines
\ky.pʁe.in\

cupréine \ky.pʁe.in\ féminin

  1. (Chimie) Alcaloïde proche de la quinine, extrait comme celle-ci du quinquina, de formule moléculaire C19H22N2O2.
    • Ce sont les corps à substituants quinuclidine fixés à la quinoléine par l’intermédiaire d’une chaîne monocarbonée. Les principaux d’entre eux sont la cinchonine (260), la cupréine (261), la quinine (262). — (Jacques Dupayrat, Structure et nomenclature des hétérocycles, éditions TECHNIP, 1970, page 63)
    • En synthèse alcaloïdique, il prépara la codéine à partir de la morphine et la quinine à partir de la cupréine, montrant ainsi que les deux dérivés obtenus étaient des éthers méthyliques de bases phénoliques. — (Itinéraires de chimistes : 150 ans de chimie en France, sous la direction de Laurence Lestel, éditions EDP Sciences, 2007, page 234)
    • L’évaluation de l’activité catalytique de la cupréine greffée sur silice a ensuite été réalisée en milieu hétérogène en batch. — (Rémy Launez, Immobilisation d'organocatalyseurs sur supports inorganiques et évaluation de leur activité en condition de flux continu, Thèse en chimie organique, Université Paris-Saclay, 2015, sur le site tel.archives-ouvertes.fr)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]