curie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Curie

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) (1538) Du latin curia (« assemblée »).
(Nom 2) (1964) Du nom de la physicienne franco-polonaise Marie Curie et son mari Pierre Curie.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
curie curies
\ky.ʁi\

curie \ky.ʁi\ féminin

  1. (Antiquité romaine) Subdivision de la tribu chez les Romains.
    • Romulus partagea le peuple romain en trois tribus, et chaque tribu en dix curies ; mais il n’y avait de curies que pour le peuple de l’enceinte de Rome ; et voter par curies, c’était voter en appelant seulement au vote les gens de la ville.
    • Le peuple chercha toujours à faire par curies les assemblées qu’on avait coutume de faire par centuries, et à faire par tribus les assemblées qui se faisaient par curies. — (Montesquieu, Esp. XI, 14.)
    • Comices par curie, l’assemblée des patriciens. — (Ampère, Historique rom. à Rome, t. II, p. 332.)
    • Les curies n’étaient composées que de gentes [familles] patriciennes ; elles se rassemblaient dans le Comitium. — (Ampère, ib.)
    • Chaque curie avait une voix qui exprimait l’opinion de la majorité de ses membres. — (Ampère, ib.)
    1. Lieus’assemblaient les comices curiates et où s'assembla ultérieurement le sénat romain.
    2. Sénat de Rome
    3. (Par extension) Sénat d'un municipe.
  2. Ensemble des prélats et des fonctionnaires qui entourent le pape et l'assistent dans le gouvernement de l'Église.
    • La Curie romaine ou, elliptiquement, la Curie.
  3. (Par métonymie) Ensemble des organismes romains (congrégations, offices et secrétariats), appelés dicastères, où les prélats et fonctionnaires entourant le pape exercent leurs activités.
    • La Congrégation pour l'évangélisation des peuples fait partie de la Curie.

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
curie curies
\ky.ʁi\

curie \ky.ʁi\ masculin

  1. (Métrologie) Ancienne unité de mesure de radioactivité, équivalant à l’activité d’un gramme de radium naturel en équilibre avec ses produits de désintégration, et dont le symbole est Ci.
    • Le curie vaut 37 gigabecquerels.
  2. (Argot) (Vieilli) Billet de cinq-cents francs où figure les portraits de Pierre et Marie Curie[1].

Abréviations[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • curie sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) Du français curie.
(Nom 2) Mot-valise de Compact URI.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
curie
\Prononciation ?\
curies
\Prononciation ?\

curie

  1. (Gallicisme) (Métrologie) Curie.

Abréviations[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
curie
\Prononciation ?\
curies
\Prononciation ?\

curie

  1. (Informatique) Syntaxe générique abrégée d’une URI. Elle est notamment utilisée dans le format d’API JSON HAL.

Variantes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • CURIE sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais) Wikipedia-logo-v2.svg

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin curia.

Nom commun [modifier le wikicode]

curie \Prononciation ?\

  1. Curie, gouvernement de l’Église catholique romaine.

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[2] :
  • 72,1 % des Flamands,
  • 67,5 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. http://largotfrancaise.blogspot.fr/2012/01/procedes-semantiques-metaphore.html
  2. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]