cuticule

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin cuticula (« petite peau »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
cuticule cuticules
\ky.ti.kyl\
Cuticule se détachant d'un doigt de pied (1).
Feuille de houx recouverte de sa cuticule brillante (2).
Cuticule fibrillée du tricholome prétentieux (3).

cuticule \ky.ti.kyl\ féminin

  1. (Dermatologie) Petite peau très mince, pellicule, épiderme.
    • Les infusoires sont pourvus d'une cuticule. — (Brumpt, Parasit., 1910)
    • Les lèvres, c'est revêtu d'une cuticule si fine qu'un anatomiste a pu dire que leurs papilles nerveuses n'étaient pas recouvertes, mais seulement gazées, gazées, c'est son mot, par cet épiderme. — (Goncourt, Manette Salomon, 1867)
    • Les fourmis infectées semblent conserver une forme de jeunesse éternelle. Leur cuticule, l'exosquelette leur servant de carapace et de peau, conserve la couleur jaune pâle des jeunes fourmis, cantonnées au départ à la pouponnière. — (Radio-Canada, Un parasite ralentit le vieillissement de fourmis, pour mieux en faire des proies, radio-canada.ca, 21 mai 2021)
  2. (Botanique) Pellicule vernissée formée de cutine qui revêt les tiges et les feuilles des plantes, lui donne un aspect brillant et un caractère hydrophobe.
    • Il n’est donc pas étonnant qu’en général l’épiderme des feuilles soit protégé par une épaisse cuticule qui leur donne un aspect vernissé.— (Ferdinand de Fenis de Lacombe, Les ruses de la forêt, Hanoi, 1925, page 20)
    • C'est une moisissure qui se renforce quand on la secoue, c'est une feuille qui se défend contre la sécheresse en consolidant sa cuticule. — (Jean Rostand, La Vie et ses problèmes, 1939)
    • […] des adaptations anatomiques : les surfaces d'échange des feuilles, la sclérophyllie avec des feuilles coriaces, à cuticule épaisse, minimisent les déperditions d'eau par évapotranspiration. — (Daniel Richard, Patrick Chevalet, Sylvie Fournel, Nathalie Giraud, Frédéric Gros, Patrick Laurenti, Fabienne Pradere, Thierry Soubaya, Biologie -Tout le cours en fiches - 2e éd. : 300 fiches de cours, 300 QCM et bonus web, 10 octobre 2012, p. 668)
  3. (Mycologie) Peau qui recouvre le chapeau des champignons supérieurs et qui peut souvent être pelée sans difficulté. Note : Selon le mycologue Régis Courtecuisse, ce terme est impropre et devrait être réservé à la surface vernissée de certains polypores. Cependant, ce terme reste couramment utilisé dans son sens général par les mycologues Guillaume Eyssartier et Pierre Roux.
    • L'observation de la cuticule révèle de grandes différences d'un groupe de champignons à un autre. Tout d'abord en coupe, elle peut être composée de plusieurs couches : en partant du haut vers le bas, on peut observer l'épiderme, puis le subcutis et enfin l'hypoderme qui repose directement sur la chair. — (Guillaume Eyssartier & Pierre Roux, Le guide des champignons France et Europe, Belin, 2017)

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • cuticule sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]