cycleman

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1889) Faux anglicisme composé de cycle (« bicyclette, vélocipède ») et de l’anglais man (« homme »), mot essentiellement utilisé dans les années 1890.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
cycleman cyclemen
\sikl.man\ \sikl.mɛn\

cycleman \sikl.man\ masculin (pour une femme on dit : cyclewoman)

Cycleman faisant de la bicyclette pour maigrir (1896)
  1. (Faux anglicisme) (Désuet) Amateur de bicyclette, cycliste.
    • Pendant 3 kilomètres presque la route monte sans cesse, forçant le cycleman (Académie, pardon !) à mener sa monture à la main. — (Farfadet, Suisse, Le Véloce-sport, 19/09/1889, page 681)
    • La course de crevage de pneumatiques n'a pas eu de succès. En l'absence de champion, M. Echalié a couru seul et a fait une promenade de 6.000 mètres à une bonne allure. Au premier kilomètre, il a crevé son pneumatique et l'a réparé en 4’ 15’’. Il est bien regrettable que personne n’ait répondu à l’appel de l’excellent cycleman. — (Paul Querens, Clermont-Ferrand, La France vélocipédique illustrée, 25/11/1891, page 11)
    • Les courses de bicyclette, le rowing, le polo jouissent d’une vogue croissante parmi les jeunes gens riches ; et il faut aujourd’hui pour être cycleman ou cyclewoman autant d’examens et de formalités que pour devenir docteur ès sciences. — (Alfred Capus, Le bonheur du peuple, L’Écho de Paris, 14/07/1894, page 1)
    • À l’enterrement d’un cycleman des îles Auckland, auquel j’assistai, je fus particulièrement frappé d’un petit cérémonial que je verrais avec plaisir s’acclimater en France. De même qu’aux obsèques des militaires les tambours voilés résonnent de n minutes en n minutes, de même, à ces funérailles, les assistants cyclistes agitaient tous ensemble leurs grelots à des intervalles déterminés. L’émotion ainsi obtenue est intense. — (Alphonse Allais, La vie drôle - Un cérémonial fixé, Le Journal, 10/06/1896, pages 1-2)
    • Qui se souvient encore que vers 1890 il était de bon ton de dire cycleman plutôt que cycliste, et n’a-t-on pas vu tout récemment broadcasting céder la place à radiodiffusion. — (Marcel B., Encore le vocabulaire !, L’Action française, 02/05/1937, page 4)

Synonymes[modifier le wikicode]

→ voir véloceman