dé-sémiotiser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : désémiotiser

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De sémiotiser, avec le préfixe dé-.

Verbe [modifier le wikicode]

dé-sémiotiser \de.se.mjo.ti.ze\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Autre orthographe, parfois rencontrée, de désémiotiser (enlever son caractère sémiotique à quelque chose).
    • On se souvient que, durant ces années, l’avant-garde théâtrale tenta de minimiser la parole, de se passer de référentialité, de mettre en valeur la performance, de dé-sémiotiser la scène au moyen d’objets sans significations. — (Paul Chavy, Littérature générale, littérature comparée, 1992, page 164)
    • Le but, l’effet de l’opération-interprétation est la re-sémiotisation de cette représentation-chose dé-sémiotisée. — (Nouvelle revue de psychanalyse, numéros 41 à 42, 1990, page 160)
    • La sémiotique conquérante des années 1960-1970 envisageait tous les faits de culture comme des « textes » ; notre époque, qui dé-sémiotise volontiers, ne cesse de réincarner la littérature, l’art, et la pensée, de Georges Didi-Hubermann (La Peinture incarnée, 1985) à Michel Guérin (La Philosophie du geste, 1995 et 2001) et Bertrand Prévost (La Peinture en actes. Gestes et manières dans l’Italie de la Renaissance, 2007) ; de Bernard Vouilloux (Le Geste, 2002) à Marielle Macé (Façons de lire, manières d’êtres, 2011) et Dominique Rabaté (Gestes lyriques, 2013, essai qui prolonge le volume collectif consacré à L’Offrande lyrique, dirigé par Jean-Nicolas lllouz, et paru en 2009). — (site http://ceredi.labos.univ-rouen.fr/main/?les-gestes-du-poeme-9-10-avril.html)

Synonymes[modifier le wikicode]