débâiller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : débailler

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier le wikicode]

débâiller \de.ba.je\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Ouvrir.
  2. Ouvrir la bouche (pour parler), dire quelque chose.
    • Quand on a pour candidat un ignare, une nullité comme M. Dutailly qui, durant douze années qu’il a été à la Chambre n’a pas même été capable de débâiller dix mots à la tribune… — (Robert Collin, Chroniques chaumontaises : Chaumont à la belle époque, 1970, page 83)
    • En v’là des façons de venir chez le monde et de rester planté sans débâiller. — (Les Œuvres libres, 1923, page 372)
    • J’seus pas foutu de m’ débâiller ! — (Jean Drouillet, Hugues Lapaire maître-poète de la terre de France, 1969, page 154)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]