débailler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : débâiller

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier le wikicode]

débailler \de.ba.je\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Ouvrir.
  2. Ouvrir la bouche (pour parler), dire quelque chose.
    • On s’a mis à causer de toute sorte de choses : d’économie sociale, de contributions, de notre conseil que nous allions renommer le jour de la Saint-Prudent, etc., quand mon cousin Pierre Croquan, un gros du pays, qu’avait tout écouté sans débailler un mot, se lève : — De quoi que vous vous mêlez ? — (Revue des patois gallo-romans, 1891)
    • Le patron ne débaille pas un mot d’anglais et il est situé sur Omaha. — (site www.tripadvisor.fr)
    • La maussaderie de celui-ci acheva de l’irriter : — Tu ne peux donc pas te débailler, dis, empoté ? — (La Grande revue, page 62)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]