débarrasser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) De desembarasser, de l’espagnol desembarazar.

Verbe[modifier]

débarrasser \de.ba.ʁa.se\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se débarrasser)

  1. Dégager de ce qui embarrasse.
    • Le jus déféqué est filtré sur du noir animal en grains qui le débarrasse d'une grande partie de ses matières colorantes, […]. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l'industrie dans le département des Ardennes, Charleville : E. Jolly, 1869, p.126)
    • La tête est débarrassée des longs poils couvrant la ganache, le toupet, les oreilles, pour la faire paraître plus dégagée. (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Nous étions trop grands, nous dis-tu, pour démolir des Rubik's Cubes et nous débarrasser de queues de cheval dans les toilettes et tu en avais plein le dos de tout ça – de nous. (Siri Hustvedt, Un monde flamboyant, traduit de l'américain par Christine Le Bœuf, Actes Sud, 2014)
    • (Figuré) Il ne sait comment se débarrasser de ses créanciers.
    • Me voilà débarrassé de cette affaire, de ce souci.
  2. Enlever ce qu’il y a sur une table, un bureau.
  3. Éloigner de quelqu’un ou de soi une personne qui gêne.
    • Il s’en irait semer la discorde et la zizanie ailleurs, où il voudrait, pourvu que le pays fût débarrassé de sa personne. (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Il se trouva, cependant, des seigneurs ecclésiastiques, tels l’abbesse de Saintes (1272) qui, ne pouvant tolérer la vue des mécréants, prièrent le roi de les débarrasser de leurs juifs. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Invariablement, il annonçait la fin du monde, des ténèbres auxquelles ne survivraient que les justes, une nuit qui nous débarrasserait de tous les Romains. (Eric-Emmanuel Schmitt, L'Évangile selon Pilate, Albin Michel, 2000. Prologue)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]