déborder

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De border avec le préfixe dé-.

Verbe [modifier]

déborder \de.bɔʁde\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Dépasser le bord, en parlant notamment des fleuves, des rivières, des étangs, de l’eau en général.
    • Quand les neiges fondent, la rivière déborde. Le fleuve a débordé deux fois cette année.
    • L’eau déborde du verre.
    • Cette vasque déborde.
    • Un cantinier qui se rase sur l'accotement, sa glace pendue à un cerisier, attend avec nervosité, la figure débordant de mousse, que nous ayons fini de faire trembler la route. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • Mais elle reste nature. Ses nichons débordent. Ses fesses sont comme la houle. On ne voit qu'elle. On n'entend qu'Elle. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 189)
  2. (Figuré) Se donner libre cours.
    • Je n’ai pas en effet, se disait-il, un orgueil naïf, extravasé, une élation, une superbe, s’affichant inconsciente, débordant devant tous. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Déborder en injures, en imprécations. (Figuré) Exhaler sa colère en injures, vomir des injures, des imprécations.
    • Sa fureur déborde.
    • La colère déborde de son cœur.
  3. Regorger, être en surabondance.
    • Être débordé d’ouvrage, en avoir au-delà de ses forces.
    • Le marché déborde de produits dont personne ne veut.
  4. (Aéronautique) (Militaire) Effectuer un débordement par rapport à un point ou à un axe de référence au cours des évolutions d’un aéronef.
  5. (Marine) Se détacher d’un vaisseau qu’on avait abordé.
    • Après l’abordage, il ne put déborder. Nous fîmes tous nos efforts pour nous déborder.

déborder \de.bɔʁde\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Dépasser le bord de quelque chose.
    • Cette pierre déborde l’autre de trois centimètres.
  2. (Militaire) Se dit, lorsqu’une ligne de troupes ou de vaisseaux a plus de front et plus d’étendue que la ligne qui lui est opposée.
    • La première ligne de l’ennemi débordait la nôtre.
    • Notre aile gauche était débordée.
    • L’avant-garde de notre flotte débordait celle des ennemis.
  3. (Figuré) Rendre incapable, impuissant.
    • Les chefs de l’émeute auraient voulu s’arrêter, mais ils furent débordés.
  4. Éloigner, tirer du bord.
    • Déborder un drap, une couverture.
    • Cet enfant se déborde dans son sommeil.
  5. Dégarnir de sa bordure.
    • Déborder une jupe, un chapeau.
    • Déborder un lit, le défaire.

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]