décanat

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1650) Du latin ecclésiastique decanatus (« charge de doyen »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
décanat décanats
\de.ka.na\

décanat \de.ka.na\ masculin

  1. Dignité de doyen.
    • Le décanat de la Faculté des lettres, des sciences, etc.
  2. Exercice des fonctions de doyen.
  3. (Par extension) (Histoire) Territoire sous l'administration d'un doyen.
    • Une bénédiction de calvaire eut lieu, il n'y a pas encore un an , à Lez-Fontaine, décanat de Solre-le-Château, diocèse de Cambrai. Cette bénédiction fut faite par M. Gérard, doyen, curé de Solre-le-Château, qui prononça un discours dans l'église, trop petite pour contenir tout le monde accouru à cette cérémonie. — (« Nouvelles ecclésiastiques », dans L'ami de la religion: journal ecclésiastique, politique et littéraire, n° 2177 du jeudi 7 novembre 1833, tome 78, Paris : chez Ad. Le Clère & Cie, 1834, p. 42)
    • On appelait décanats wallons, dans le diocèse de Trêves, quatre décanats où l'on parlait la langue wallonne, et qui ont fait l'objet de contestations très-sérieuses pendant longtemps entre la France et l'empire d'Allemagne. — (François-Xavier Masson, Annales ardennaises, ou Histoire des lieux qui forment le département des Ardennes et des contrées voisines, Mézières : imprimerie Lelaurin, 1861, p.565)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

→ voir doyen et -at

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]