déceptif

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin deceptivus (« trompeur »), mot sorti de l’usage[1] qui connait un regain sous l’influence de l’anglais deceptive (« trompeur »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin déceptif
\de.sɛp.tif\

déceptifs
\de.sɛp.tif\
Féminin déceptive
\de.sɛp.tiv\
déceptives
\de.sɛp.tiv\

déceptif \de.sɛp.tif\

  1. (Latinisme) (Anglicisme) Trompeur.
    • Éloquence déceptive.
    • Moyens déceptifs.
    • Nostre dit cousin de Bourgogne a pris son chemin par voies deceptives et frauduleuses. — (Enguerrand de Monstrelet I, 122, XVe s.)
    • Avecques leurs paroles deceptives et pleines de vent, les flateurs enflent une ame ainsi qu’un ballon. — (François Lanoué 330, XIVe s.)
    • Mais pas ne suis assez vindicatif pour un tel cueur si faux et deceptif. — (Marot I, 360, XIVe s.)
    • Ce présent déceptif [d’une robe empoisonnée] a bu toute leur force [des poisons], Et, bien mieux que mon bras, vengera mon divorce — (Corneille, Médée, IV, 2)
    • Une marque est considérée comme déceptive si elle est de nature à induire le public en erreur sur la qualité, l’origine ou la nature du produit. — (Définition en mercatique)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Académie française, novembre 2013