déconstruction

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De construction, avec le préfixe dé-, l’emploi de déconstruction au sens philosophique est emprunté à l’allemand Abbau, à vrai dire beaucoup moins usité dans cette langue (selon Jean-Pierre Faye, Heidegger ne l’aurait employé qu’une seule fois) que l’anglais deconstruction, très à la mode aux États-Unis. En terres francophones, c'est l’œuvre de Derrida qui en a systématisé l’usage et théorisé la pratique.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
déconstruction déconstructions
\de.kɔ̃s.tʁyk.sjɔ̃\

déconstruction \de.kɔ̃s.tʁyk.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de déconstruire.
    • Posée sur douze vérins en appui sur la structure de la tour, la plate-forme de déconstruction permet à des engins de petite taille pourvus de pince de grignotage d’intervenir, avec un faible impact environnemental. — (Vincent Charbonnier, La déconstruction inédite d’une tour lyonnaise, dans l’Usine nouvelle du 22 mars 2012, page 24)
  2. (En particulier) (Philosophie) Méthode, voire école, de la philosophie contemporaine : analyse textuelle s’exerçant sur de nombreux types d’écrits (philosophie, littérature, journaux), pour en révéler les décalages et confusions de sens par une lecture centrée sur les postulats sous-entendus et les omissions dévoilés par le texte lui-même.
    • La déconstruction ne se veut ni une méthode, ni un système philosophique, mais plutôt une pratique. Ses détracteurs lui reprochent souvent son obscurité ou ses formules alambiquées. Le jour de la mort de Derrida, le New York Times, sous la plume de Jonathan Kandell, titrait : « un théoricien abscons est mort » ! — (Déconstruction sur WIKIPEDIA)
    • L’autorelecture a conduit l’écrivain à un projet de déconstruction implicite de son propre texte qui, à distance, surgit dans toute son artificialité. Nous pouvons donc en conclure que la lecture, et à plus forte raison la re-lecture, sont des activités qui visent à une prise de conscience approfondie, une révélation des significations impliquées par l’énoncé. — (Marie-Denise Boros Azzi, La problématique de l'écriture dans Les Faux-monnayeurs d'André Gide, Lettres modernes Minard, 1990, page 109)
    • Cela provoque toujours le même effet quand on lit ces vastes déconstructions des mythes fondateurs de l’islam : songeries, vagabondages de l’esprit et théo-fictions. — (Kamel Daoud, Ces livres de la Terre qui tourne, Le Point, 19 mai 2016)
  3. (Nucléaire) Ensemble des opérations administratives et techniques conduisant dans un délai donné, par une suite programmée de démantèlements successifs, à l’élimination totale d’une installation nucléaire et à la complète réhabilitation du site.
    • Le réacteur de Chooz A, arrêté définitivement en 1991, est le premier réacteur REP à faire l'objet d'un programme de déconstruction. — (Michèle Tallec & Jean-Pierre KUS, Le démantèlement des installations nucléaires, Éditions Techniques de l’Ingénieur, s.d. (vers 2010), page 5)
    • Neuf réacteurs, répartis sur six sites, sont à l’arrêt en France. Leur déconstruction, prévue d’ici 2030, se fait en trois phases. — (La déconstruction d’une centrale nucléaire, sur le site Résistance Inventerre (https:/ /resistanceinventerre.wordpress.com), publié le 23 décembre 2011)

Traductions[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]