défaire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir dé- et faire

Verbe [modifier]

défaire \de.fɛʁ\ transitif 3e groupe (conjugaison)

  1. Modifier l’état d’une chose de manière qu’elle ne soit plus ce qu’elle était.
    • […] les autres, fort à l’aise sur le fond du lagon avec dix brasses d’eau sur la tête, défaisaient les tours que ma chaine avait pris autour des blocs de corail. — (Alain Gerbault, À la poursuite du Soleil, t. 1, De New-York à Tahiti, 1929)
    • Pénélope défaisait, la nuit, l’ouvrage qu’elle avait fait le jour.
    • Ce que l’un fait, l’autre le défait.
    • Une couture qui se défait.
    • (Figuré) Défaire un mariage, un marché.
  2. (En particulier) Vider des effets qui s’y trouvent, en parlant de colis ou de paquets.
    • Défaire une malle, un paquet, une valise.
  3. (Par extension) Ôter, en parlant de vêtements.
  4. (Militaire) Mettre en déroute.
    • Défaire l’ennemi. — Son armée fut complètement défaite.

se défaire

  1. Se délivrer, se débarrasser d’une personne ou d’une chose.
    • Pensant à son accoutrement, il se défit de son faux col et de sa casquette blanche d’aéronaute, qui pouvaient le trahir, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 356 de l’éd. de 1921)
    • Du dehors, à la clarté brutale de l’électricité, je pus apercevoir des couples se désunir et plusieurs individus se défaire, avec un geste brusque, de couteaux ou de revolvers. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Se défaire d’une mauvaise habitude, d’un vice, d’une passion.
  2. (En particulier) Congédier, licencier.
    • Se défaire d’un mauvais employé.
  3. (Figuré) Faire mourir.
    • Se défaire d’un assaillant, d’un témoin gênant, etc.
  4. Aliéner, en parlant d’une chose ; en transporter le droit et la possession à un autre.
    • Un marchand qui se défait avantageusement de sa marchandise.
    • Se défaire d’un cheval, d’une propriété.
    • Il cherche, sans y réussir, à se défaire de son domaine.

Dérivés[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]