défection

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : defection

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin defectio (« disparition, défection, ellipse »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
défection défections
\de.fɛk.sjɔ̃\

défection \de.fɛk.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’abandonner un parti auquel on est lié.
    • Il faut donc trouver un argument-massue, un argument capable de semer le doute dans l’âme des ouvriers, d’ébranler leur confiance, d’amener des défections de plus en plus nombreuses, puis des désertions massives. — (Paul Alexis Ladame, Le destin du Reich, éd. Perret-Gentil, 1945, p. 113)
    • On relève notamment une défection importante des magistrats qui rejoignirent le clan de Merville et firent ouvertement campagne pour ce dernier durant l’été 1583. — (Philippe Desan, Montaigne: Une biographie politique, 2014)
    • La défection de McConnell porte un coup fatal à la tentative insensée de Trump de renverser l’élection et de se maintenir au pouvoir. — (Normand Lester, « McConnell se rend. Fin de la sédition Trumpienne? », Le journal de Québec, 16 décembre 2020)
  2. Action d'un agent d'un service de renseignement qui change de camp mais qui n'implique pas nécessairement la trahison (un agent faisant défection ne livre pas nécessairement de renseignements).

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Hugues Moutouh et Jérôme Poirot, Dictionnaire du renseignement, Perrin, 2018