démolir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : demolir

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin demoliri (« démolir »).

Verbe [modifier le wikicode]

démolir \de.mɔ.liʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Abattre un bâtiment, une construction.
    • La veille du jour où il arrêta Eugène sur le cours Sauvaire, il avait publié, dans l’Indépendant, un article terrible sur les menées du clergé, en réponse à un entrefilet de Vuillet, qui accusait les républicains de vouloir démolir les églises. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. III ; réédition 1879, p. 99)
    • L’église fut démolie pendant le dernier siècle ; elle était de construction romane. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Après le « mur murant » de 1786, les fortifications de 1840 ont été démolies pierre par pierre, et la terre de leurs glacis à servi à combler les fossés de défense dont on l'avait tirée. — (Jean Valmy-Baysse, La curieuse aventure des boulevards extérieurs, Éditions Albin-Michel, 1950, p.243)
    • Nous étions trop grands, nous dis-tu, pour démolir des Rubik's Cubes et nous débarrasser de queues de cheval dans les toilettes et tu en avais plein le dos de tout ça – de nous. — (Siri Hustvedt, Un monde flamboyant, traduit de l'américain par Christine Le Bœuf, Actes Sud, 2014)
  2. Détruire le crédit, le respect ou la réputation.
    • Le maquignon de bas étage […] refait une jeunesse, farde, corrige, embellit ; mais avec un peu d’attention on peut démolir l’échafaudage, et mettre à nu les défauts que l’on voulait cacher. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Démolir une réputation.
  3. (Échecs) Démontrer qu'un problème d'échecs est insoluble dans la configuration proposée par le problémiste.
    • Mais démoli par 1. Th3!. Une correction facile consiste à ajouter un Pbh3. — (Claude Wiedenhof, « Le Coin du problème », Europe Échecs no383, novembre 1990, p. 66)
  4. (Sens figuré) Dégrader profondément la santé ou l’entrain.
    • Beaucoup plus tard, je me suis demandé pourquoi je ne m’étais pas alors enfuie avec l’enfant Au fond de moi je le sais bien, j’étais déjà démolie depuis longtemps par cette vie sans regard. — (Tatiana Arfel, L’Attente du soir, chap. 8, Éd. José Corti, coll. « Les Massicotés », 6e éd., Paris, 2018 (2008), page 115)
    • – C'est de jouer au 421 avec toi qui me démolit. Dis, tu va les jeter, ces dés ?... — (Pierre Lucas, Police des mœurs, n°61 : Les tueuses, Vauvenargues, 2014, chap.20)

Synonymes[modifier le wikicode]

→ voir casser#Synonymes

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]