démonologie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé du préfixe démono- et du suffixe -logie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
démonologie démonologies
\de.mɔ.nɔ.lɔ.ʒi\

démonologie \de.mɔ.nɔ.lɔ.ʒi\ féminin

  1. Science du démon, des démons.
    • Nous devions avoir encore un autre ami à moi, […], qui tient tête à la fois à Alliette sur la cartomancie, à Moulle sur la démonologie, au chevalier Lenoir sur les antiquités ; […] — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • De là vinrent la démonologie, l’astrologie judiciaire, la sorcellerie, enfin toutes les divinations fondées sur des accidents essentiellement transitoires, parce qu’ils variaient selon les tempéraments, au gré de circonstances encore complètement inconnues. — (Honoré de Balzac - Louis Lambert)
    • En 1659, au milieu de ce XVIIe siècle qui a plus de droits que le Moyen Age à être considéré comme l’âge d’or de la démonologie, Pierre Bieswal et Jean Cleenewerck signent, avec vingt-cinq de leurs collègues, les procès-verbaux de torture et de condamnation à mort d’un sorcier. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 68)
  2. (Par extension) (Figuré) Diabolisation, art de donner une forte connotation négative à une situation, une idée…
    • La gauche et l'extrême gauche voudraient rejeter le Front National dans les ténèbres. Elles ont substitué la démonologie à la discussion politique.— (Pascal BrucknerNotre pays souffre de nanisme- Le Point N° 2257- 10 décembre 2015)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]