déprimer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : deprimer

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin deprimere.

Verbe [modifier le wikicode]

déprimer \de.pʁi.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Chirurgie) (Mycologie) Enfoncer, affaisser. Il se dit surtout en parlant des os du crâne.
    • Les os du crâne ont été fortement déprimés.
    • Le chapeau du champignon est déprimé.
  2. (Figuré) Accabler, abattre, décourager.
    • Les chaleurs excessives dépriment l’organisme humain.
    • La servitude déprime le caractère.
  3. (Vieilli) En parlant d’une personne, ou de personnes, en réputer de moindre valeur les prétentions, l’influence, le crédit, l’importance.
    • Dieu aime les petits, les humbles, les souffrants et les misérables et il exaltera les petits et il déprimera les superbes. — (Émile Faguet, Initiation philosophique, première partie: L’Antiquité, chapitre XI : Le Christianisme ; Hachette, Paris, 1918, page 44)

déprimer \de.pʁi.me\ intransitif

  1. Être accablé, abattu, découragé.
    • Il est très déprimé depuis que ce malheur lui est arrivé.
  2. (Psychologie) Faire une dépression.
    • Je déprime depuis qu’elle est partie.

Notes[modifier le wikicode]

L’usage chirurgical se dit surtout en parlant des os du crâne.
L’usage mycologique se dit surtout en parlant de la morphologie du sporophore.

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]