désécuritisation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Wiktionary small.svg

Étymologie[modifier le wikicode]

(début XXe siècle) De dé- et sécuritisation.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
désécuritisation désécuritisations
\de.se.ky.ʁi.ti.za.sjɔ̃\

désécuritisation \de.se.ky.ʁi.ti.za.sjɔ̃\ féminin

  1. (Politique) (Néologisme) Inversion de la sécuritisation, c’est-à-dire désignation d’un objet comme n’étant plus une menace, par une autorité légitime et acceptée comme telle par une audience significative.
    • Dès 2009, témoin de la réconciliation arabe et des gestes d’ouverture de N. Sarkozy et B. Obama envers le régime syrien, la majorité « anti-syrienne » enclenche le mouvement de désécuritisation de Damas. […] Partant du postulat que les pratiques sécuritaires sont dotées de dynamiques émotionnelles propres liées à la menace, nous tenterons de démontrer dans quelle mesure les émotions sont des conditions de facilitation de la sécuritisation et d’empêchement de la désécuritisation. Autrement dit, cela nous pousse à nous interroger sur la réversibilité des émotions négatives liées à un objet lors de la sécuritisation et qui sont, ensuite, dissociées de ce même objet lors de la désécuritisation. […] Grâce à une analyse des discours et des déclarations politiques faites par les opposants à Damas, avant et après 2009, nous étudierons la manière dont les émotions ont été suscitées, dans un premier temps, et niées lors de la désécuritisation. Nous tenterons également d’enrichir le modèle théorique de la (dé)sécuritisation en y intégrant ces facteurs psychologiques. — (Élisabeth Meur, Les Dynamiques émotionnelles de la (dé)sécuritisation à la lumière des relations libano-syriennes, 4e Congrès international du réseau francophone des associations de science politique, 20–22 avril 2011, Bruxelles)
    • La volonté partagée par Belgrade et Pristina d’établir des relations normalisées à un niveau d’expert afin de résoudre des questions pressantes illustre également cette désécuritisation des discours politiques, fortement soutenue par l’UE (F. Pugeaut ; F. Marciacq). Celle-là s’explique en particulier par un changement dans l’opinion publique serbe qui, de plus en plus, s’intéresse à la situation économique et sociale du pays, et de moins en moins à la question du Kosovo (F. Pugeaut). — (Centre Franco-Autrichien pour le rapprochement en Europe, Synthèse de la conférence internationale « La Hongrie et l’Europe » organisée dans le Palais Festetics de l’Université Andrássy (Budapest), le 4 avril 2011)

Antonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]