désherbage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Début du XXe siècle) Dérivé de désherber avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
désherbage désherbages
\de.zɛʁ.baʒ\
Désherbage manuel de lin cultivé, tâche souvent réservée aux femmes et parfois aux enfants, ici en Flandre ; huile sur toile d'Émile Claus, 1887

désherbage \de.zɛʁ.baʒ\ masculin

  1. (Agriculture, Jardinage) Action qui consiste à retirer les mauvaises herbes (adventices) manuellement ou à l'aide de produits chimiques (herbicides).
    • Aussitôt après ce désherbage, un orage violent avait fait ruisseler la pluie du champ dans la sapinière et les Clitocybes récoltés en octobre eurent les mêmes effets gastro-intestinaux que ceux des champignons de couche récoltés dans les champs.— (G. Becker, Quelques intoxications fongiques inattendues vraisemblablement dues à un désherbant, 1975)
    • Mais nous obtenons le même rendement en complétant le désherbage par une simple application de 2,4-D, ceci en l’absence de dicotylédones ! — (Compte rendu de la Conférence du COLUMA, Comité français de lutte contre les mauvaises herbes, 1977, vol.4, page 1096)
    • Dans les grandes régions à colza, la trifluraline est la base du désherbage. Mais l’utilisation de ce produit efficace et peu coûteux sera interdite à compter de 2009. — (C.Gloria, Désherbage Colza: Profiter de la trifuraline jusqu'à la dernière goutte, dans Réussir - Grandes cultures n°216, 22 août 2008, page 44)
    • Reprenons ici l'exemple de l’atrazine, appliquée pour le désherbage des voies de chemin de fer en Suisse. Après avoir été détectée dans les nappes phréatiques, l’atrazine a été remplacée par le diuron. — (Nathalie Chèvre & Suren Erkman, Alerte aux micropolluants: Pesticides, biocides, détergents, médicaments et autres substances chimiques dans l'environnement, Lausanne : P.P.U.R., 2011, page 124)
  2. (Livre) Opération qui consiste à éliminer et à renouveler des collections, à faire du tri dans les titres d’une bibliothèque.
    • Le désherbage sert principalement à élaguer la collection de documents qui n’y ont plus leur place, aérer les rayonnages (facilitant ainsi l’accès aux documents, valorisant certains ouvrages moins « noyés dans la masse »), actualiser les collections, évaluer la cohérence d’un fonds et sa pérennité. Il permet aux bibliothécaires d’approfondir leur connaissance des fonds et de veiller à la qualité de ce qui est offert plutôt qu’à la quantité. — (Fiche pratique : Désherber en bibliothèque, École Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques, 2008-2013)
    • A travers les problématiques qui portent sur le tri des ouvrages à garder dans une bibliothèque, il est possible d'aborder deux questions : peut-on parler de désherbage pour les bibliothèques de l'époque babylonienne tardive […]. — (Ph Clancier, Les bibliothèques en Babylonie dans la deuxième moitié du Ier millénaire av. J.-C., Ugarit Verlag, 2009, page 234)
    • Le romancier et sémioticien Umberto Eco (1932-2016) savait gré à ceux qui lui offraient des livres, mais ajoutait avec humour qu’ils devraient simultanément songer à lui faire cadeau de quelques mètres carrés. Car toute bibliothèque personnelle, pour peu qu’on cultive la passion de la lecture, est vouée à prospérer et croître jusqu’au point de saturation, lorsqu’il n’est plus possible de pousser les murs ou d’étendre les rayonnages. Si rien n’en sort, rien n’y peut plus entrer. Il faut alors pratiquer ce que les bibliothécaires français nomment officiellement le « désherbage » : prélever quelques titres pour en accueillir de nouveaux. — (Macha Séry, Au moment du désherbage, dans Le Monde, 31 décembre 2020)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]