détestation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : detestation

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin detestatio.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
détestation détestations
\de.tɛs.ta.sjɔ̃\

détestation \de.tɛs.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. (Vieilli) Horreur qu’on a de quelque chose.
    • La pénitence enferme une sincère détestation du péché.
    • On n'en veut pas. On ne sait pas pourquoi du tout. La détestation est la dernière chose purement stupide et désintéressée. — (Réjean Ducharme, L'hiver de force, Gallimard, 1973, page 64)
    • J’avais ressenti de façon purement charnelle l’omniprésence du dollar dans notre vie quotidienne, sa nécessité fondamentale. Et comme il m’en manquait toujours un peu plus qu’à la majorité de mes camarades, j’avais développé à son égard un amour mêlé de détestation. — (Philippe Labro, L’étudiant étranger, Gallimard, 1986, page 150)
    • Comme si cet ennemi de l’eau avait une vocation particulière à se voir agresser par ce qu’il a en détestation ! — (Thierry Groensteen, Le Rire de Tintin, 2006, page 49)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]