détroit de Banks

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(fin XVIIIe siècle) Du nom de Joseph Banks, naturaliste et patron des sciences britannique.

Nom propre [modifier le wikicode]

Le détroit de Banks au sud de l’île Cape Barren

détroit de Banks \de.tʁwa də bɑ̃ks\ masculin

  1. (Géographie) Détroit qui sépare l’archipel Furneaux de la Tasmanie et relie la mer de Tasman (détroit de Bass) à l’océan Pacifique Sud.
    • Le détroit de Banks, compris entre les îles Furneaux et l’extrémité N. E. de la terre de Van-Diémen, est sain ; mais il n’est point aussi fréquenté ni aussi large que le chenal qui est au N. : il est d’ailleurs en dehors de la route des navires qui, en venant de l’O., vont prendre le détroit de Bass pour se rendre au port Jackson ou dans les autres ports du N. — (James Horsburgh, Instructions nautiques sur les mers de l’Inde, tome I, Imprimerie royale, Paris, 1837, traduit de l’anglais par ‎Le Prédour)
    • Les îles Banks situées au nord du Vanuatu et le détroit de Banks qui sépare la Tasmanie de l’île Flinders, ont été nommées ainsi en hommage au naturaliste sir Joseph Banks (1743–1820) qui accompagna James Cook pendant ce voyage. — (Christian Nau, Encyclopédie des tours du monde, L’Harmattan, Paris, 2012)

Traductions[modifier le wikicode]

Holonymes[modifier le wikicode]