dévotieux

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1450) Fait devocieux en moyen français [1] ; dérivé de dévotion avec le suffixe -eux → voir religion et religieux.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin dévotieux
\de.vɔ.sjø\
Féminin dévotieuse
\de.vɔ.sjøz\
dévotieuses
\de.vɔ.sjøz\

dévotieux

  1. (Vieilli) Qui a une grande dévotion, qui s'attache aux pratiques les plus petites de la dévotion.
    • Tout d’abord, elle promena ses grands yeux sur ses invités, tous figés en une attitude dévotieuse. — (Arthur Bernède, Belphégor, 1927)
    • Ce roi qui les avait bannis, ils en parlaient avec un accent tout à la fois d’aversion fanatique et de respect dévotieux. — (Italo Calvino, Le Baron perché, 1957. Traduit de l’italien par Juliette Bertrand, 1959. p. 194)
    • Dans la même dévotieuse série, sainte nitouche se comprend d'elle-même : « N'y touche. » A quoi ne touche-t-elle pas ?... Disons, essentiellement aux choses qui sont dans la braguette des messieurs, […]. — (Claude Duneton, La Puce à l'oreille: Anthologie des expressions populaires avec leur origine, Le Livre de Poche, 2014)
    • L’on ne m’ôtera pas de l’idée que la critique de feu Nettement est imbécile et que Mme Augustus Craven et que Mlle Eugénie de Guérin sont de bien lymphatiques bas-bleus et de bien dévotieuses bréhaignes. — (Joris-Karl Huysmans, À rebours, Gallimard, coll. « Folio », 1989, Préface écrite vingt ans après, p. 68)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]