dévotion

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : devotion

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin devotio (même sens), de devotum, de votum (« vœu, désir »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
dévotion dévotions
\de.vɔ.sjɔ̃\
ou \de.vo.sjɔ̃\

dévotion \de.vɔ.sjɔ̃\ ou \de.vo.sjɔ̃\ féminin

  1. Attachement aux pratiques religieuses.
    • En apparence, ce turbulent apôtre des lumières fait contraste avec ses ancêtres confits en dévotion et abondants en patenôtres. — (Ernest Denis, La Question d'Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, p.60)
    • Faire quelque chose par dévotion.
  2. (Par extension) Accomplissement des pratiques religieuses.
    • Il est en dévotion.
  3. (Au pluriel) Ces pratiques elles-mêmes.
    • J’espère que ses dévotions feront choix d’un temps plus beau lors de sa prochaine visite à l’église de Saint-Jean. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  4. Dévouement.
  5. (Par extension) Adulation, culte à l'égard d'une personne ou d'une chose.
    • […]: prononcer , par exemple, avec les monarchistes français, que l'idéal démocratique est lié nécessairement à une mauvaise littérature, c'est, dans un pays de dévotion littéraire comme la France, porter un coup réel à cet idéal, du moins auprès de ceux qui acceptent de prendre Victor Hugo et Michelet pour de grimauds. — (Julien Benda, La trahison des clercs, 1927, édition revue & augmentée, Grasset, 1946, p.154)
    • La dévotion des Nord-Coréens à l'égard de la dictature communiste des Kim est telle que plusieurs d'entre eux ont péri, le 22 avril à Ryonchon, en tentant de sauver des portraits du président (défunt) Kim Il-sung et de son fils, le «cher leader» Kim Jong-il, des décombres de la ville ravagée par l'explosion de deux trains. C'est du moins ce qu'affirme l'agence officielle de Corée du Nord, KCNA. — (Philippe Grangereau, Mort pour un portrait de Kim , dans Libération (www.liberation.fr), le 30 avril 2004)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]