d’ailleurs

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
(Redirigé depuis d'ailleurs)
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Locution adverbiale [modifier]

Invariable
d’ailleurs
\d‿a.jœʁ\

d’ailleurs \d‿a.jœʁ\

  1. D’une autre cause ; par un autre motif.
    • Vous lui attribuez mal à propos votre disgrâce, elle vient d’ailleurs.
    • S’il le querelle sur un si mince sujet, c’est qu’il lui en veut d’ailleurs.
  2. De plus ; pour le reste.
    • On n’eût point dit d’ailleurs, en le voyant, qu’il se passât quelque chose d’insolite par la ville, ni au Louvre ; il était vêtu avec son élégance ordinaire. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. X)
    • Cet enfant unique est d’ailleurs élevé très mal : un enfant gâté, dorloté, pourri d’égoïsme. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Une plus grande teneur de l’air en gaz carbonique permettrait d’ailleurs d'expliquer la luxuriance de la végétation sans faire intervenir un climat équatorial. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.51)
    • Il y a dix-huit mois, un jeune physicien américain, M. David Bohm, a repris, d'ailleurs avec talent, mes anciennes idées sous la forme tronquée et peu défendable de l'onde-pilote. — (Louis de Broglie; La Physique quantique restera-t-elle indéterministe ? Séance de l'Académie des Sciences, du 25 avril 1953)
    • Ton père est mort, d’une mort bête. toutes les morts sont absurdes, d’ailleurs. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 42)

Synonymes[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France (Paris) : écouter « d’ailleurs [da.jœʁ] »

Références[modifier]