dall

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Breton[modifier]

Étymologie[modifier]

Du vieux breton dall.
Mentionné dans le Catholicon (dall).
À comparer avec les adjectifs dall en gallois, en cornique, en vieil irlandais et en gaélique, dallo- en gaulois (sens identique) : soit un celtique *dal-no-, de la racine DHwEL (« troubler, aveugler »), voir le grec ancien θολ-ερό-ς (« trouble »), le gothique dwal-s (« sot ») (voir l’anglo-saxon dull (« obtus »)), etc.[1]

Adjectif[modifier]

dall \ˈdalː\

  1. Aveugle.
    • En ur dremen, e welas Jezuz un den dall abaoe e c’hanedigezh. (Ar pevar Aviel, traduit sous la direction de Maodez Glanndour, Al Liamm, 1982, p. 238.)
      En passant, Jésus vit un homme aveugle depuis sa naissance.
    • Da Wener ar Groaz hepken e vo distro, hanter zall a-forzh da sellout en e ardivinkoù e luc’h trellus an aberioù. (Frañsez Kervella, Dindan gouriz ar bed, Mouladurioù Hor Yezh, 1985, p. 138)
      Il ne reviendra que le Vendredi saint, à moitié aveugle à force de regarder dans ses instruments dans la lumière éblouissante des rias.
  2. Émoussé (couteau, lame, etc).
    • Ar gontell-mañ, ’vat, a zo dall : ne droc’h mann ebet ! (Jules Gros, Le trésor du breton parlé Deuxième Partie, 1970, p. 85.)
      Ce couteau-ci est bien émoussé : il ne coupe rien du tout !
  3. Sans issue, sans ouverture.
    • Un hent-dall : une voie sans issue.
    • Un toull dall : un trou borgne.
    • N’eus park dall ebet. (Jules Gros, Le trésor du breton parlé Deuxième Partie, 1970, p. 84.)
      Il n’y a pas de champ bouché, il n’y a pas d’enclave sans issue.

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

  • que dalle (français familier)  (La relation étymologique entre que dalle et dall, si elle existe, est  à préciser ou à vérifier)

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin dall
\ˈdalː\
dalled
\ˈdalː.et\
Féminin dallez
\ˈdalː.es\
dallezed
\da.ˈleː.zet\

dall \ˈdalː\ masculin (pluriel dalled, dallion)

  1. Aveugle.
    • Un dall kozh, divlev e benn
      A astenne e grogenn [...].
      (Ivonig Pikard, Er Fouilhez gwechall, Hor Yezh, 1992, p. 75.)
      Un vieil aveugle, à la tête chauve, tendait son coquillage [...].
    • Kas a rin an dalled dre hentoù n’anavezent ket [...]. (Ar Bibl - 3 Ar Brofeded vras hag an Daouzek, traduit par Per ar Gall et Job Lec’hvien, An Tour Tan, 1983, p. 45.)
      Je conduirai les aveugles par des chemins qu’ils ne connaissaient pas [...].

Références[modifier]

  1. Victor HenryLexique Étymologique des termes les plus usuels du Breton Moderne, 1900

Cornique[modifier]

Étymologie[modifier]

Voir en breton.

Adjectif[modifier]

dall

  1. Aveugle.

Gallois[modifier]

Étymologie[modifier]

Voir en breton.

Adjectif[modifier]

dall

  1. Aveugle.

Gaélique irlandais[modifier]

Étymologie[modifier]

Voir en breton.

Adjectif[modifier]

dall

  1. Aveugle.

Wolof[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

dall

  1. Les chaussures.