dans les bras les uns des autres

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

dans les bras les uns des autres \Prononciation ?\

  1. (Figuré) Pour un groupe de personnes, dénote l’action de se prendre dans les bras pour manifester sa joie. Note : s’utilise souvent avec les verbes tomber ou se jeter.
    • A ce spectacle, tous les assistans attendris, émus, électrisés , quoique tous de différens cultes , volèrent dans les bras les uns des autres , et des larmes fraternelles coulèrent où naguère le fanatisme enflammoit tous les esprits et divisoit tous les cœurs. — (« Progrès de la tolérance », dans La Feuille villageoise, n° 32, du jeudi 3 mai 1792, Paris : Imprimerie Desenne, p. 133)
    • Une foule prodigieuse de peuple étoit accourue sur les remparts pour jouir de ce spectacle. Les Milanais & les Novarais, en approchant, se sont jetés dans les bras les uns des autres, & des cris de vive l'union & la fraternité ont retenti dans les airs.
      Les deux peuples n'en faisant plus qu'un seul, sont entrés ensemble dans Novarre , […].
      — (Journal de Paris, n° 52 du 22 brumaire an IX, Imprimerie des citoyens Maret & Rœderer, p. 310)
    • Aussitôt après l'acceptation et la signature du traité par les commissaires de la Convention et les chefs royalistes, des salves d’artillerie et les sons de la musique militaire annoncèrent au public ce grand événement : par un mouvement spontané, les soldats des deux partis se précipitèrent dans les bras les uns des autres comme s'il n'eût jamais été question de guerre. — (F.-L. Patu Deshautschamps, Dix années de guerre intestine, présentant le tableau et l'examen raisonné des opérations des armées royalistes et républicaines dans les départements mois de mars 1793 jusqu'au premier août 1802, Paris : chez G. Laguionie, 1840, p. 376)
    • Des images diffusées à la télévision indienne montraient des militants de la cause homosexuelle laissant couler des larmes de joie et tombant dans les bras les uns des autres pendant la lecture du jugement. — (Le Monde, « Inde : la Cour suprême dépénalise l’homosexualité, une décision historique », Le Monde. Mis en ligne le 6 septembre 2018)

Traductions[modifier le wikicode]